humour artisan et fax au 21eme siecle communication marketing

Loupé Marketing dans le Bâtiment

Quand un artisan refuse d’investir dans le Marketing et la Communication…

C’est l’histoire d’un couple qui a dû choisir des artisans pour rénover leur maison… Et ils ont trouvé l’exercice surprenant pour des raisons très Marketing. Témoignage :

Hélène et Patrick ont acheté une maison ancienne, des années 60. Celle-ci manque d’isolation, et pour faire des économies tout en protégeant l’environnement, ils décident de faire des travaux d’isolation.

Le projet est lancé, financement Ok. Il reste à trouver une entreprise… L’offre est grande dans le secteur, et ni Hélène, ni Patrick n’y connaissent quoi que ce soit. Alors ils en discutent avec des amis, et c’est là que leur ami Hervé conseille l’entreprise XXX avec qui il a travaillé et dont il est très content du résultat. S’ensuit un parcours du combattant.

Patrick recherche ladite entreprise sur Google. Surprise ! Pas de site web, ni de Google MyBusiness. Encore moins de profil LinkedIn. Bref, Patrick doit rappeler Hervé pour obtenir le numéro. Deux jours de perdu.

Numéro de téléphone, Ok. Patrick appelle et prend un rendez-vous. L’accueil est charmant, ouf.

Lors du rendez-vous, par contre, nouvelles surprises. L’artisan donne une carte de visite (massicotée à la maison) où figure un numéro de fax mais pas d’e-mail. Le nom de son entreprise est écrit en gros en police « Comic Sans MS ».

— Vous avez des photos de réalisations ? demande Hélène.

— Ah non, je n’ai pas ça, répond l’artisan.

— Une plaquette ? fait Patrick.

— Non plus, mais M. Hervé a dû vous dire que je travaillais bien…

Certes…

L’artisan prend ses cotes et promet son devis sous une semaine.

— Par mail ? propose Hélène.

— Non, je suis pas très « nouvelles technologies », je vous le mettrai dans la boîte aux lettres.

Une semaine après, le devis arrive : une feuille A4, à la mise en forme douteuse, paginée à la main et avec en guise de papier à en-tête, un coup de tampon au nom de l’entreprise. Le prix est correct, la promesse de l’artisan a été respectée. Toutefois, Hélène veut consulter quelqu’un d’autre : elle n’a aucune confiance en cet artisan, qui, malgré des compétences certaines, perdra la commande.

humour artisan et fax au 21eme siecle communication marketing

Décryptage de ce loupé Marketing

Dans cette situation, il est apparu une grande incohérence entre les compétences avérées de l’artisan (et recommandées par Hervé !), et le positionnement Marketing, les outils de Communication employées par ce même artisan. L’image de l’entreprise XXX – traditionnelle voire obsolète, sans outils numériques ni outils de communication – vient en contradiction avec la qualité de travail annoncée.

Cela fait-il de cet artisan un mauvais professionnel ? Bien-sûr que non !

Cela donne-t-il confiance à des prospects ? Malheureusement, la réponse est également NON. Et c’est vraiment dommage.

Marketing et Communication permettent de donner confiance et donc d’appuyer des compétences véritables (sans basculer non plus dans la sur-promesse Marketing !). S’en passer, c’est prendre le risque de dégrader à la fois son image et sa performance commerciale…

Entrepreneurs du Bâtiment, vous ne savez pas comment faire ?

Aucun souci, nous aurons grand plaisir à vous aider 🙂

signature-yves-prunier-cabinet-ace

Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *